Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Parole et sémiogenèses : socialité et subjectivation

  • Antonino Bondi, enseignant à l'Université de Catane, chercheur associé ( Hors EHESS )
  • Yves-Marie Visetti, directeur de recherche émérite au CNRS ( Hors EHESS )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Vendredi de 11 h à 13 h (salle 10, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 8 novembre 2019 au 12 juin 2020. Pas de séance le 22 mai 2020

L’enjeu du séminaire est double.

1) Depuis l’éclipse relative du « moment structuraliste » dans les sciences humaines et sociales, la notion même de structure a été profondément repensée dans un cadre dynamiciste, ouvrant sur les problématiques génétiques de champs et de formes. Parallèlement, plusieurs théories linguistiques se sont développées à partir de postulats que l’on peut dire « perceptivistes », aux termes desquels l’activité de langage se comprend d’abord comme une praxis perceptive, travaillant un milieu de formes expressives. Le séminaire montrera qu’en unissant perceptivisme et dynamicisme l’on dispose de perspectives transversales favorisant les homologies et les transitions entre une indéfinité de registres sémiotiques (linguistiques, plastiques, gestuels, musicaux, etc.). On en présentera ici les bases philosophiques (Merleau-Ponty), en les illustrant dans un cadre spécifiquement linguistique, celui d’une théorie des formes sémantiques.

2) À côté d’une nécessaire indexation individuelle des prestations sémiolinguistiques, la socialité du sens et des signes reste un axiome fondateur, entraînant de façon générale la secondarisation de toute notion de sujet. On peut se demander toutefois si ces sujets, une fois disqualifiés par la théorie, n’y font pas perpétuellement retour, sous la forme d’instances locutoires ou actorielles plus ou moins abstraitement caractérisées (comme on le constate dans plusieurs linguistiques et sémiotiques textuelles). On reviendra donc à l’événement expressif comme à un dispositif de constitution-institution d’une parole et de ses « sujets » – soit d’une société d’êtres vivants et parlants. Et l’on se demandera s’il est fatal et légitime que de tels sujets reviennent inlassablement troubler l’horizon épistémologique des disciplines sémiotiques.

Mots-clés : Linguistique phénoménologique – Socialité du sens et des signes – Formes sémiotiques – Langage et Perception – Expression – Sujet de la Parole – Autrui et altérité – Modalisation – Reprise – Dialogisme – Polyphonie – Énonciation – Voix.

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire annuel (48 h = 2 x 6 ECTS)

Mentions & parcours :

Domaine de l'affiche : Philosophie et épistémologie

Intitulés généraux :

Renseignements :

par courriel.

Direction de travaux d'étudiants :

sur rendez-vous.

Adresse(s) électronique(s) de contact : antoninobondi80(at)gmail.com, yves.visetti(at)ehess.fr

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 14 octobre 2019.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]