Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Écosocialités : atelier de lecture en humanités environnementales

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Jeudi de 9 h à 12 h (Collège de France, 11 place Berthelot, 75005 Paris), du 7 novembre 2019 au 6 février 2020. Les séances des 12 et 19 décembre se dérouleront au 105 bd Raspail 75006 Paris, cf. salles ci-dessous

  • Jeudi 12 décembre 2019 (de 10 h à 13 h) : salle 1 (105 bd Raspail)
  • Jeudi 19 décembre 2019 (de 10 h à 13 h) : salle 7 (105 bd Raspail)

Enseignement obligatoire de tronc commun de parcours (et non ouvert aux étudiant·e·s extérieur·e·s), cet atelier de lecture constitue une introduction générale à la diversité des perspectives, débats et questions vives en humanités environnementales, par la lecture de grands textes clés du domaine. Il ne requiert pas des étudiant·e·s une formation spécifique : tous les bagages disciplinaires sont bienvenus, y compris des sciences bio-géo-physiques. Très interactif, il exige une participation active : une soixantaine de pages à lire pour chaque séance, le désir d’échanger informations et analyses.

 

14 nov. - 1. La fabrique moderne de « la nature » et de « l’environnement » en question

1a. La composition sociale des relations avec les êtres autres qu’humains (de la diversité des représentations sociales de la nature à la multiplicité des natures sociales)

À lire :

Descola, Philippe , 2011. L’écologie des autres, L'anthropologie et la question de la nature, Versailles, Quae, coll. « Sciences en question ».

Viveiros de Castro, Eduardo, 2014. « Perspectivisme et multinaturalisme en Amérique indigène », Journal des anthropologues, 138-139 , 161-181.

Compléments :

Stepanoff, Charles, 2009. « Devouring perspectives. About cannibal shamans in Siberia », Inner Asia, 11, 283-307.

Descola, Philippe, 2005. Par-delà nature et culture. Paris, Gallimard.

Moore, Jason W., 2016. « The rise of cheap nature », in J. W. Moore (ed.), Anthropocene or Capitalocene. Nature, history and the crisis of capitalism, Oackland, CA, PM Press, 78-115.

Demeulenaere, Élise, 2017, « L’anthropologie au-delà de l’anthropos », in G Blanc, E. Demeulenaere, W. Feuerhahn, Humanités environnementales, Paris, PUPS. 43-73.

 

1b. La fabrique de l’environnement global

         « From space, we see a small and fragile ball dominated not by human activity or edifice, but by a pattern of clouds, oceans, greenery and soils. Humanity’s inability to fit its doings into that pattern is changing planetary systems, fundamentally. Many such changes are accompanied by life-threatening hazards. This new reality, from which there is no escape must be recognized — and managed » (World Commission of Environment and Development, 1987 [Rapport Brundtland]).

À lire :

Hulme, M., 2010. « Problems with making and governing global kinds of knowledge », Global Environmental Change, 20, 558-564.

Erik Swyngedouw (2004) Globalisation or ‘glocalisation’? Networks, territories and rescaling, Cambridge Review of International Affairs, 17:1, 25-48.

Compléments :

Ingold, Tim, 1993. « Globes and spheres: the topology of environmentalism », in Milton K ed Environmentalism: the view from anthropology Routledge, London 31–42 [aussi dans Ingold, Tim, 2000. The perception of the environment, chap. 12. London, Routledge, 209-218].

Bonneuil, Christophe et Jouvancourt, Pierre de, 2014. « En finir avec l’épopée. Récit, géopouvoir et sujets de l’Anthropocène », dans Emilie Hache (dir.), De l'univers clos au monde infini, Ed. Dehors, 2014, 57-105.

Miller, Clark « Resisting Empire : Globalism, Relocalization, and the Politics of Knowledge » in Earthly Politics: Local and global in environmental governance, S. Jasanoff and M. Long Martello (eds), MIT Press, 2004, 81-102.

Charvolin,  Florian, « 1970 : L’année clef pour la définition de l’environnement en France », La revue pour l’histoire du CNRS, 4 | 2001.

Cronon, William, « The Trouble with Wilderness; or, Getting Back to the Wrong Nature “, in  W. Cronon (dir.) Uncommon Ground: Rethinking the Human Place in Nature, New York, Norton & Co., 1995, 69-90.

 

21 nov. - 2. Humanités interspécifiques. L’ouverture du monde commun aux plantes & animaux par l’histoire des animaux et l’ethnographie multi-espèces

À lire :

Kohn, Eduardo, « How dogs dream: Amazonian natures and the politics of trans-species engagement », American Ethnologist, 34(1), 3-24, 2007.

Kirksey, S. et S. Helmreich, « The emergence of multispecies ethnography », Cultural Anthropology, 25(4), 2010, p. 545-576.

Baratay, E., « Une girafe à la ville (1826-1827). Écrire la rencontre de son point de vue », Revue d'histoire du XIXe siècle, 54, 2017, 1, p. 47-62.

Tsing, Anna L., 2013. « More-than-human Sociality: A Call for Critical Description », In Anthropology and Nature, edited by K. Hastrup, Routledge, New York and Fondon, 27-42.

Compléments :

Deborah Bird Rose, Thom van Dooren, Matthew Chrulew, Stuart Cooke, Matthew Kearnes, Emily O'Gorman; Thinking Through the Environment, Unsettling the Humanities. Environmental Humanities 1 May 2012; 1 (1): 1–5. https://read.dukeupress.edu/environmental-humanities/article/1/1/1/8085/Thinking-Through-the-Environment-Unsettling-the

Russell, Edmund, Evolutionary History: Uniting History and Biology to Understand Life on Earth, New York: Cambridge University Press, 2011, introduction.

 

28 nov. - 3. Risques, catastrophes, effondrements et gouvernement des désastres

À lire :

Fortun K. « From Bhopal to the Informating of Environmentalism: Risk Communication in Historical Perspective », Osiris,Vol. 19, Landscapes of Exposure: Knowledge and Illness in Modern Environments (2004), pp. 283-296

Lakoff, A. « Pour qu'un désastre ne tourne pas à la catastrophe : jusqu'où sommes-nous prêts ? », Esprit, 2008/3 (Mars/avril), p. 104-111.

Duvoux, N. « Grandeur et décadence des sociétés humaines : à propos de Jared Diamond », La vie des idées, 2007 https://laviedesidees.fr/Grandeur-et-decadence-des-societes.html

Guénard, F. et P. Simay, « Du risque à la catastrophe. A propos d’un nouveau paradigme », La vie des idées, 2011 https://laviedesidees.fr/Du-risque-a-la-catastrophe.html

Revet, S.  et J. Langumier, Le gouvernement des catastrophes, Paris, Karthala, 2013, introduction.

            Compléments :

Terrain n°54, « Catastrophes », 2010.

Critique n° 783-784, « Penser la catastrophe », 2012.

Guénard, F. et P. Simay, « Du risque à la catastrophe. A propos d’un nouveau paradigme », La vie des idées, 2011 https://laviedesidees.fr/Du-risque-a-la-catastrophe.html

Zitouni, Benedikte & Thoreau, François, 2018. « Contre l'effondrement: agir pour des milieux vivaces », In: , https://hdl.handle.net/2078.1/218335

Felli, Romain, 2014. « Adaptation et résilience : critique de la nouvelle éthique de la politique environnementale internationale », Ethique publique, vol. 16, no. 1, 101-120.          

 

12 déc. - 4. Les matérialités du social : socio-écosystèmes, Material & Energy Flow Analysis, métabolismes, écologies-mondes

À lire :

Folke, C., S. R. Carpenter, B. Walker, M. Scheffer, T. Chapin, and J. Rockström. 2010. « Resilience thinking: integrating resilience, adaptability and transformability », Ecology and Society 15(4): 20. (https://www.ecologyandsociety.org/vol15/iss4/art20/)

Mitchell, Timothy, 2009, « Carbon democracy », Economy and Society, 38(3), 399-432 [une version voisine en français : « L’économie du carburant », chap 5 dans Carbon democracy. La Découverte, 2013]

Bonneuil, Christophe et Fressoz, Jean-Baptiste, 2016. « Capitalocène : une histoire conjointe du système terre et du système-monde », chap. 10 de L’événement Anthropocène. L’histoire, la Terre et nous. Points Histoire, Seuil, 247-279.

Krausmann, Fridolin et Langthaler, Ernst, 2019. « Food regimes and their trade links: A socio-ecological perspective », Ecological Economics,160, 87–95.

Compléments :

Ostrom, Elinor, 2009. « A general framework for analyzing sustainability of social-ecological systems », Science, n° 325, 24 juill. 2009, 419-422.

Linton, Jamie & Budd Jessica, 2014. « The hydrosocial cycle: Defining and mobilizing a relational-dialectical approach to water » Geoforum, Vol.57, Nov. 2014, 170-180. [cf aussi Pritchard, Sara B., 2012, « From hydroimperialism to hydrocapitalism: 'French' hydraulics in France, North Africa,and beyond », Social Studies of Science, 42(4), 591-615]

FischerKowalski, Marina & Haberl, Helmut, 1997. « Tons, joules, and money: Modes of production and their sustainability problems », Society & Natural Resources: An International Journal, 10:1, 61-85.

Kallis, Giorgos, Kostakis, Vasilis, Lange, Steffen, Muraca, Barbara, Paulson, Susan & Schmelzer, Matthias, 2018. “Research On Degrowth », Annual Review of Environment and Resources, 43:1, 291-316.

 

19 déc. - 5. Les experts sont formels. Co-construction science-politique et tensions épistémiques dans la fabrique des savoirs environnementaux. L’interface études des sciences / études environnementales

À lire :

Wynne, Brian, 1996. « Misunderstood misunderstanding : Social identities and the public uptake of science » in A. Irwin and B. Wynne, Misunderstanding science ?, Cambridge University Press, 19-46 [version voisine en français : Wynne, Brian, « Controverses, indéterminations et contrôle social de la technologie. Leçons du nucléaire et de quelques autres cas au Royaume-Uni », in Godard (dir.) Le principe de précaution dans la conduite des affaires humaines, MSF-Quae, 1997, 149-177]

Jouzel, Jean-Noël, et François Dedieu. « Rendre visible et laisser dans l'ombre. Savoir et ignorance dans les politiques de santé au travail », Revue française de science politique, vol. 63, no. 1, 2013, 29-49.

Goldman, Michael, « Imperial Science, Imperial Nature : Enviromental Knowledge for the World (Bank) » in Earthly Politics, S. Jasanoff and M. Long Martello (eds), MIT Press, 2004, 55-80.

Petryna Adriana, 2004, « Biological Citizenship: The Science and Politics of Chernobyl-Exposed Populations », Osiris, 2nd Series, Vol. 19, 250-265.

Compléments :

Jean-Claude Devinck, Paul-André Rosental, « Statistique et mort industrielle. La fabrication du nombre de victimes de la silicose dans les houillères en France de 1946 à nos jours », Vingtième Siècle. Revue d'histoire, n° 95, 2007, 75-91.

Jasanoff , S, « Ordering knowledge, ordering society », in S. Jasanoff (dir.), States of Knowledge. The Co-Production of Science and Social Order, Londres/New York, Routledge, 2004, pp. 13-45

Frickel, Scott, Sahra Gibbon, Jeff Howard, Joanna Kempner, Gwen Ottinger G., David J. Hess, « Undone Science: Charting Social Movement and Civil Society Challenges to Research Agenda-setting », Science, Technology & Human Values, vol 35, n°4, 2010, 444-473.

Frickel,S &  M.B. Vincent, 2007. « Hurricane Katrina, contamination, and the unintended organization of ignorance », Technology in Society,  29(2), 181-188.

 

9 janv. - 6. Nature, pouvoir, dominations, justice

À lire :

Le Roux, Thomas, 2011. « L'effacement du corps de l'ouvrier. La santé au travail lors de la première industrialisation de Paris (1770-1840) », Le Mouvement Social 2011/1 (n° 234), 103-119.

Murphy, Michelle, 2017, « Alterlife and decolonial chemical relations », Cultural Anthropology, 32(4), 494-503.

Neumann, Roderick P. ,1996. « Dukes, earls, and ersatz Edens: aristocratic nature preservationists in colonial Africa », Environment and Planning D Society and Space, 14(1):79-98.

de Sousa Santos, Boaventura, « épistémologies du Sud », Etudes rurales. 2011/1, n°187, 21-49.

Compléments éventuels :-

Bullard, Robert D., 2001. « Environmental Justice in the 21st Century: Race Still Matters », Phylon, 49(3/4) (Autumn - Winter, 2001), 151-171 [lire aussi les 17 principes de justice environnementale ici: First National People of Color Environmental Leadership Summit, “Principles of Environmental Justice,” Washington, DC, 1991. https://www.ejnet.org/ej/principles.html]

Boumedienne, Samir, « Visions du diable ? Les conflits autour du pouvoir des plantes ‘hallucinogènes’ en Nouvelle-Espagne à l’époque moderne », in A.L. Gutierrez-Choquevilca (dir.) « Guérir-tuer », Cahiers d’anthropologie sociale 14, L’Herne, 2017, 41-57.

Martinez-Alier, Joan, Temper, Leah, Demaria, Federico, 2014. Social Metabolism and Environmental Conflicts in India. Nehru Memorial Museum and Library Occasional Papers, New Series, 32.

Temper, Leah et al., 2018. « The Global Environmental Justice Atlas (EJAtlas): ecological distribution conflicts as forces for sustainability », Sustainability Science 13 (2018), 573-584.

 

16 janv. - 7. Dire la nature, les récits des transformations environnementales

À lire :

Cronon, William, 1992. « A Place for Stories: Nature, History, and Narrative », Journal of American History, 78(4), 1347-1376 [en français dans William Cronon, Nature et Récits. Essais d'histoire environnementale, Paris, Éditions Dehors, 2016]

Davis, Diana K., 2011. « Restoring Roman Nature: French Identity and North African Environmental History », dans Diana K. Davis et Edmund Burke II (eds), Environmental Imaginaries of the Middle East and North Africa, Ohio University Press, 60-86.

Haraway, Donna, 2015 « Anthropocene, Capitalocene, Plantationocene, Chthulucene : Making Kin » in Environmental Humanities, 6(1), 159-165 (voir la traduction en français, revue Multitudes)

Heise, Ursula K., Imagining Extinction: The Cultural Meanings of Endangered Species (University of Chicago Press, 2016), chap 1 : « Lost Dogs, Last Birds, and Listed Species: Elegy and Comedy in Conservation Stories »

+ si possible ce court texte de Le Guin, Ursula, 1989.  Théorie de la fiction-panier (trad. dans la revue terrestres.org, recueil  à paraître aux Ed. de l’Eclat).

 

Compléments éventuels :

Blanc, Nathalie, Chartier, Denis, Pughe, Thomas, 2008. « Littérature et écologie : vers une écopoétique, Ecologie politique, n°36, 15-28.

Foucault, Michel, 1971. L’ordre du discours. Paris, Gallimard.

 

23 janv. - 8. Étudier les mobilisations, controverses et conflits socio-environnementaux.

À lire : 

Douglas, Mary et A. Wildavsky, 1982. Risk and Culture, An essay on the selection of technological and environmental dangers, Berkeley, University of California Press, 1982, chap. 7.

Hilgartner, S. and Bosk, C. 1988. « The rise and fall of social problems: a public arenas model », The American Journal of Sociology. 94 (1), 53-78.

Chateauraynaud, Francis et Debaz, Josquin, 2010. « Le partage du sensible : le surgissement des électrohypersensibles dans l’espace public », Sciences sociales et santé, 2010/3, Vol. 28, 5-33.

Doherty Brian, Hayes Graham, 2012. « Tactics, traditions and opportunities: British and French croptrashing actions in comparative perspective », European Journal of Political Research, 51 (4), 540-562.

 

Compléments :

Chiapello, E. 2013, « Capitalism and its criticisms »., in P. du Gay & G. Morgan (Eds.), New spirits of capitalism?: Crises, justifications, and dynamics, Oxford U. Press, 61–81.

Cefaï D. « Comment se mobilise-t-on ? L'apport d'une approche pragmatiste à la sociologie de l'action collective », Sociologie et sociétés, 2009, vol. 41, no 2, 245-269.

Lafaye, C. et Thevenot, L., « Une justification écologique ? Conflits dans l'aménagement de la nature», Revue française de sociologie, 1993, 34-4, 495-524.

Blanck, Julie, 2016. « Gouverner par le temps. Cadrages temporels du problème des déchets radioactifs et construction d’une irréversibilité technique », Gouvernement et action publique, 2016/1, 91-116.

Mots-clés : Environnement,

Suivi et validation pour le master : Mensuel annuel/bimensuel semestriel (8x3 h = 24 h = 6 ECTS)

Mentions & parcours :

Intitulés généraux :

Réception :

ce séminaire obligatoire de tronc commun du parcours "études environnementales" (M1) n'est pas ouvert aux autres étudiant.e.s.

Adresse(s) électronique(s) de contact : christophe.bonneuil(at)cnrs.fr, keck.fred(at)gmail.com

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 29 janvier 2020.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]