Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Atelier de terrain autoréflexif : l’expérience étudiante dans l’EHESS – temps, travail, pouvoir

  • Birgit Müller, directrice de recherche au CNRS (TH) ( IIAC-LAIOS )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

1er, 3e et 5e jeudis du mois de 11 h à 13 h (salle 10, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 19 décembre 2019 au 4 juin 2020

Le travail ethnographique de terrain est une façon unique de faire de la recherche où l’on mobilise sa personne et son regard comme principal outil de recherche. En se plaçant dans un lieu, l’EHESS, où les gens interagissent au quotidien, l’atelier d’ethnographie tentera de découvrir, à travers différentes expériences d’observation participante, comment les étudiants comprennent et voient le monde de l’EHESS en décodant ses faits sociaux.

Ce travail autoréflexif et collectif sur l’expérience de terrain prendra comme site le lieu de production du savoir lui-même : l’EHESS. Selon les termes du président de l‘EHESS (2019), notre institution a l’ambition de jouer « un rôle important dans l’animation du débat public qu’elle éclaire par des savoirs critiques qui la distinguent de la traditionnelle fonction d’expertise à laquelle sont souvent assignées les sciences sociales ». L’École propose une formation à la recherche par la recherche elle-même. Les étudiants entrent en contact avec les méthodes et le métier en travaillant aux côtés de chercheurs qui exposent des recherches en train de se faire.

En collaboration avec l’Ethnology Lab de l’université de Toronto où la professeure Tania Li anime, depuis 2015, un atelier d’enquête anthropologique dans l’université (https://ethnographylab.ca/category/ethnography-of-the-university/), les participants de cet atelier seront invités à explorer l’expérience étudiante dans l’EHESS. Comment l'étudiant/e en tant que futur travailleur est-il/elle formé/e par l’institution ? Comment peut-on étudier les relations de pouvoir qui sous-tendent la formation intellectuelle et qui construisent la capacité des étudiants d’agir dans le monde ? Comment se crée un paysage affectif dans l’institution ? Quelles sont les conditions et les pratiques par lesquelles émerge une sensibilité critique et comment celle-ci se transforme-t-elle en action collective ?

Cet atelier a pour but d'aider les étudiants à apprendre à mener une enquête ethnographique en mobilisant les archives, les entretiens, le matériel visuel et les observations diverses en fonction des thèmes choisis, et de réfléchir ensemble sur la subjectivité du chercheur et sur ses ancrages institutionnels. L’objectif est non seulement de comprendre comment pense l’EHESS (dans le sens de culture institutionnelle), mais aussi et surtout de savoir comment on apprend à penser dans l’EHESS.

Apportez vos idées au premier cours et nous réfléchirons ensemble pour les transformer en objet pouvant être recherché.

Pour vous préparer à l’atelier des premières lectures :

  • Anderson, Leon. “Analytic Autoethnography.” Journal of Contemporary Ethnography 35, no. 4 (August 2006): 373-395.
  • Jason Read “University Experience: Neoliberalism against the Commons”, in Toward a Global Autonomous University [pdf en ligne]
  • Pierre Bourdieu, 2003, L'objectivation participante in : Actes de la recherche en sciences sociales 2003/5 (n° 150)
  • Cruikshank, Barbara. 1999. The will to empower: Democratic citizens and other subjects. Cornell University Press.
  • Li, Tania Murray (2007). Governmentality. Anthropologica 49(2):275-289
  • Mosse, D. (2006). Antisocial anthropology? Objectivity, objection, and the ethnography of public policy and professional communities*. Journal of the Royal Anthropological Institute, 12(4), 935-956.
  • Müller, Birgit, 2019 "To Act upon one's Time. From Impulse to Political Action" In : Nancy Peluso, Anthropology in a Time of Post-Politics, special issue of Anthropological Theory
  • Strathern, Marilyn. Audit Cultures: Anthropological studies in accountability, ethics and the academy. Routledge, 2000.

Aires culturelles : Amérique du Nord, France,

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & parcours :

Intitulés généraux :

Direction de travaux d'étudiants :

direction de travaux d'étudiants, de mémoire de master et des thèses se fait sur rendez uniquement pris par courriel.

Site web : https://ehess.academia.edu/BirgitM%C3%BCller

Site web : http://www.iiac.cnrs.fr/article1177.html

Adresse(s) électronique(s) de contact : birgit.muller(at)ehess.fr

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 4 décembre 2019.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]