Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Histoire et littérature, 1800-1950

  • Judith Lyon-Caen, directrice d'études de l'EHESS ( CRH-GRIHL, CRH-HHS )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Vendredi de 11 h à 13 h (salle 1, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 8 novembre 2019 au 5 juin 2020. Pas de séance le 22 mai 2020

Comment faire de l’histoire avec de la littérature ? Que fait-on, en histoire et en sciences sociales, quand on prend pour objet cette réalité aux contours instables et constamment discutés qui est désignée comme « littérature » ? Ce séminaire s’intéresse aux formes de présence et de dissémination de la littérature dans le monde social depuis l’époque romantique jusqu’aux lendemains de la Seconde guerre mondiale. On y explore les voies d’une histoire du recours à la littérature, qui concerne des écrits littéraires reconnus aussi bien que des formes moins visibles de présence du littéraire ; d’une histoire qui s’intéresse aux producteurs de la littérature comme à ses lecteurs, qui cherche à décrire l’ensemble des gestes inscrivan la « littérature » dans le monde social, comme activité, réalité matérielle, ensemble de pratiques dotées de valeur, horizon possible de l’écriture. Cette histoire s’interroge sur ce que ce qui est désigné comme littérature fait au monde dans lequel elle s’inscrit, ainsi que sur les ressources qu’elle constitue pour ceux qui y recourent, producteurs ou lecteurs.

Le travail s’organise autour de deux principaux terrains d’enquête : le premier concerne la modernité littéraire du XIXe siècle. Ici il s’agit de comprendre comment la littérature a pu être investie pour formuler l’expérience socio-historique des femmes et des hommes du XIXe siècle – certes selon des amplitudes sociales et locales variables. En 2019-2020, s’engagera une enquête proprement micro-historique sur l’irruption de la littérature, dans son acceptation alors la plus actuelle, dans une bourgade du centre de la France autour de 1840 : on verra comment la littérature contribue à reconfigurer et déplacer non seulement un ensemble d’interactions sociales, mais encore ce qui, dans ces interactions, est ordinairement construit et se construit dans l’écrit. On s’intéressera également à d’autres cas de saisie du social par le fait littéraire, à partir des écrits du Palais Royal autour de 1830. Une série de séminaires sera enfin consacrée à la possibilité d’une « lecteur historienne » de la poésie autour de 1830 et de 1848.

Le second terrain d’enquête concerne le recours à la littérature dans les camps et les ghettos de l’Europe occupée par les nazis. Des poèmes composés et lus dans le ghetto de Varsovie à la littérature du retour des camps, l’écriture de littérature a été intensément investie face à la destruction nazie, pour résister et témoigner. Ce qui se joue là c’est l’engagement, le devenir, la mise à l’épreuve, de la croyance romantique dans le pouvoir de la littérature à saisir l’expérience historique. C’est à partir de ces pratiques que l’on réfléchira à nouveau sur les manières d’intégrer l’histoire des écrits et du fait littéraire à l’historiographie de la Shoah. On s’emploiera particulièrement à construire en objets pour l’histoire les choix formels des individus qui, face à la Catastrophe,  s’emparent de l’écriture pour y déposer leur expérience, constituer une archive, documenter l’événement, résister, transmettre…

Programme :

8 novembre 2019 : Introduction générale

15 novembre 2019 : Littérature et politique au XIXe siècle. Perspectives d’ensemble.

22 novembre 2019 : 1848, « ce que la Révolution doit à la littérature » : séance animée avec Rebecca Powers (Université de Californie, Santa Barbara)

29 novembre 2019 : 1848, quelques mises en récit

6 décembre 2019 : Des « choses secrètes et maudites » : 1848 en 1939 (Jean Cassou).

13 décembre 2019 : Lectures d’après-guerre. Balzac ou le temps du retour (1)

20 décembre 2019 : Lectures d’après-guerre. Balzac ou le temps du retour (2)

10 janvier 2020 : Lisa Roscioni (Université de Parme) : Mérimée et l'affaire Libri (1848-1852). Histoire d'un voleur des livres entre bibliophilie et enquête judiciaire.

17 janvier 2020 : Usage du roman au XIXe siècle : Paul de Kock, une histoire culturelle

24 janvier 2020 : Usages de la fiction au XIXe siècle : George Sand et « Fanchette » (1843)

31 janvier 2020 : L’affaire Fanchette (2) : construire une enquête 

7 février 2020 : L’affaire Fanchette (3) : parlures et écritures

28 février 2020 : Travaux en cours

6 mars 2020 : Luce Roudier (Université Paris Nanterre) : les archives de la littérature sérielle

13 mars 2020 : Marine Lépinard (EHESS) : Traces d’Alfred de Musset

20 mars 2020 : Regards sur les archives du littéraire.

27 mars 2020 : De quoi est-on contemporain ? Les massacres de Paris (Jean Cassou) : 1871-1935-1942

3 avril 2020 : Poésie et histoire (1). Clandestinités

24 avril 2020 : Poésie et histoire (2). La forme comme mémoire et comme support

15 mai 2020 : Poésie et histoire (3). La forme comme expérience

22 mai 2020 : Micro-géographie et anthropologie du fait littéraire. Propositions

29 mai 2020 : Retour au Palais-Royal – 1830 (1) : espaces vécus, espaces écrits, écrits du lieu

5 juin 2020 : Retour au Palais-Royal – 1830 (2) : chez Terry, galerie de Valois, 185

12 juin 2020 : Conclusion générale

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire annuel (48 h = 2 x 6 ECTS)

Mentions & parcours :

Domaine de l'affiche : Histoire - Histoire et civilisations de l'Europe

Intitulés généraux :

  • Judith Lyon-Caen- Histoire et littérature 1800-1950
  • Direction de travaux d'étudiants :

    sur rendez-vous pris par courriel.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : jlc(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 14 octobre 2019.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]