Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

L'interprétation en acte

  • Christian Berner, professeur à l'Université Paris-Ouest Nanterre-La-Défense (TH) ( Hors EHESS )
  • Jean-Claude Gens, professeur à l'Université de Dijon (TH) ( Hors EHESS )
  • Johann Michel, professeur à l'Université de Poitiers (TH) ( CEMS )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

4e vendredi du mois de 10 h à 13 h (salle AS1_24, 54 bd Raspail 75006 Paris), du 25 octobre 2019 au 26 juin 2020

Ce nouveau séminaire cherche à explorer de nouvelles pistes pour renouveler la tradition herméneutique et repenser la place de l’interprétation dans les activités humaines. Historiquement associée aux sciences de la compréhension et de l’interprétation des textes, l’herméneutique a connu un élargissement épistémologique d’ampleur, à partir du XIXe siècle, dans l’ambition de saisir l’ensemble des expressions culturelles durablement fixées (symboles, œuvres, actions…). L’herméneutique s’est métamorphosée en courant philosophique majeur, au cours du XXe siècle, sous l’initiative de Heidegger puis de Gadamer, pour faire de l’interprétation, non plus un enjeu de connaissance, mais une question de mode d’être et d’existence.

L’objectif de notre séminaire est de dépasser cette alternative ou de la faire fructifier autrement. D’une part, il s’agira de montrer que l’interprétation est universelle dans le sens où elle est constitutive de la pensée et de l’agir humain dans ses activités ordinaires. Ce fait anthropologique n’implique pas toutefois que nous passions tout notre temps à interpréter. Quand interprétons-nous ? Comment la tradition pragmatiste peut-elle contribuer à repenser l’acte d’interpréter ?

D’autre part, il s’agira de porter attention à des contextes de vie particulier, à des domaines spécialisés de savoir et de savoir-faire dans lesquels se déploient des herméneutiques spéciales : la technique, le vivant et le social.

En somme, étudier l’interprétation en acte permet d’accroitre notre savoir sur la réflexivité et l’autoréflexivité dans les pratiques scientifiques, dans notre rapport ordinaire avec le monde, et d’approfondir les enjeux normatifs (éthiques, juridiques, politiques) posés par l’herméneutique. Restera alors à penser les éléments d'une politique de l'interprétation.

Le séminaire est animé par trois spécialistes de l’interprétation et de l’herméneutique et se fera en collaboration avec le CEMS/EHESS, l'IRePh de l’Université de Paris Nanterre, et le laboratoire CGC de l’Université de Dijon.

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & parcours :

Domaine de l'affiche : Philosophie et épistémologie

Intitulés généraux :

Renseignements :

Johann Michel par courriel.

Direction de travaux d'étudiants :

sur rendez-vous.

Réception :

Johann Michel, sur rendez-vous.

Niveau requis :

ouvert aux étudiants de master, de doctorat, de post-doc, auditeurs libres.

Adresse(s) électronique(s) de contact : johann.michel(at)ehess.fr, christianberner05(at)gmail.com, gens.jc(at)club-internet.fr

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 22 juillet 2019.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]