Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Ressources naturelles : renouvellement, épuisement et crise

  • Mathieu Arnoux, directeur d'études de l'EHESS, professeur à l'Université Paris-Diderot (TH) ( CRH )
  • Maurice Aymard, directeur d'études de l'EHESS (*) (TH) ( CRH )
  • Jean-Yves Grenier, directeur d'études de l'EHESS (TH) ( CRH )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

  • Gilles Postel-Vinay, directeur d'études de l'EHESS (TH) ( PJSE )

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

2e et 4e lundis du mois de 17 h à 19 h (salle 11, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 25 novembre 2019 au 8 juin 2020

Comment expliquer l’épuisement d’une ressource naturelle, et la façon dont les sociétés s’organisent afin de mobiliser un substitut ou, à l’inverse, pour faire face à la crise qui en résulte ? C’est la question que le séminaire aborde cette année en s’appuyant, comme les années précédentes, sur des études de cas empruntés à des sociétés appartenant à des espaces et des temps très différents, depuis le néolithique jusqu’aux époques les plus contemporaines. La notion de ressource naturelle est ici comprise dans un sens très large, minéral comme végétal, réservoirs d’énergie aussi bien que stocks alimentaires ou matières premières.

La question de l’épuisement des ressources naturelles est un thème perçu aujourd’hui, non sans raison, comme une menace très présente. Le séminaire s’intéressera à ces aspects contemporains, en particulier dans la perspective des crises énergétiques successives causées par / dues à la surconsommation de ressources carbonées non renouvelables. L’épuisement absolu ou relatif d’une ressource – et sa perception, ou non, par les contemporains – est cependant un phénomène récurrent dans l’histoire. Pour connaître un développement durable, chaque société devrait tirer de son environnement un volume de ressources limité. Une telle approche pose aussi la question de la différence entre ressources renouvelables et ressources fossiles et entre systèmes techniques renouvelables ou non renouvelables du point de vue de leur possible épuisement.

La dynamique historique des sociétés conduit cependant à ce que, fréquemment, ces limites soient franchies, provoquant une série de crises à l’intensité et aux conséquences très variables. Les différentes séances du séminaire auront pour objet l’analyse comparée de sociétés historiques différentes quant au mode d’exploitation des ressources disponibles et quant au type de dépendance qui en résulte.

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & parcours :

Domaine de l'affiche : Histoire - Histoire et civilisations de l'Europe

Intitulés généraux :

  • Mathieu Arnoux- Travail et industrie dans l’Europe préindustrielle
  • Maurice Aymard- Histoire moderne et contemporaine des pays méditerranéens
  • Jean-Yves Grenier- Économie et histoire de la pensée économique, XVIIe-XIXe siècle
  • Gilles Postel-Vinay- Histoire économique
  • Renseignements :

    par courriel.

    Direction de travaux d'étudiants :

    sur rendez-vous par courriel.

    Réception :

    sur rendez-vous par courriel.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : jean-yves.grenier(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 11 juillet 2019.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]