Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Musique et sociétés du numérique

  • Emmanuelle Olivier, chargée de recherche au CNRS ( Centre Georg-Simmel )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

2e et 4e mardis du mois de 15 h à 17 h (salle 11, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 26 novembre 2019 au 26 mai 2020. La séance du 10 décembre se déroulera en salle 4 (même horaire, même adresse). Les séances des 14 janvier, 11 février et 10 mars. Séances supplémentaires les 3 et 31 mars, 21 avril et 2 juin, de 13 h à 15 h (salle 7, 105 bd Raspail 75006 Paris)

À l’heure où le numérique fait émerger de nouveaux modes d’écriture, d’écoute, d’échange, de circulation et de stockage des données, mais aussi de nouvelles formes d’autorité, d’économies et de types de relation au temps et au monde, une véritable mutation affecte les musiques produites au Sud.

Des travaux scientifiques ont été entrepris sur l'implantation et l'utilisation des technologies numériques dans ces pays, sur les médias à l’heure du numérique, sur le fort développement de la téléphonie mobile et ses différents usages dans le champ de l’éducation ou de la santé, sur le rôle médiateur des cybercafés, ou bien sur Internet comme outil d’un nouveau discours identitaire. D’un autre côté, la Fédération Internationale de l’Industrie Phonographique s’intéresse fortement à ces pays dits émergents dont l’industrie numérique se développe à grande vitesse. Les Majors réinvestissent des pays, et même des continents (l’Afrique notamment), qu’elles avaient quittés depuis plusieurs décennies, s’alliant avec les entreprises internationales de streaming pour proposer des services adaptés aux différents marchés locaux. On observe également la création de solides entreprises locales, sans parler des opérateurs téléphoniques qui, dans des pays où le prix élevé des lignes fixes et leur faible développement hors des centres urbains a accéléré l’expansion des téléphones mobiles, mettent en place un m-banking et un m-commerce innovants, tout en produisant, distribuant et diffusant les musiciens dans les médias, jusqu’à devenir de véritables opérateurs culturels.

Ce séminaire entend donc participer à ce nouveau champ de réflexion, en posant l’hypothèse que ce déplacement géographique suscite aussi un décentrement à la fois paradigmatique et méthodologique sur la question de la globalisation.

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & parcours :

Intitulés généraux :

Renseignements :

pour tout renseignement, contacter Emmanuelle Olivier par courriel.

Direction de travaux d'étudiants :

sur rendez-vous uniquement les mardi et vendredi de 10 h à 17 h, au Centre Georg-Simmel, bureau 512, 54 bd Raspail 75006 Paris. Contact par couriel.

Réception :

sur rendez-vous uniquement les mardi et vendredi de 10 h à 17 h, au Centre Georg-Simmel, bureau 512, 54 bd Raspail 75006 Paris. Contact par courriel.

Niveau requis :

séminaire ouvert aux étudiants en M1 et en M2. Aucune connaissance particulière requise.

Site web : http://centregeorgsimmel.ehess.fr

Adresse(s) électronique(s) de contact : olivier(at)ehess.fr

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 31 janvier 2020.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]