Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Les usages du monde (2/3). Le visible et l'invisible

  • Olivier Remaud, directeur d'études de l'EHESS ( CESPRA )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Mercredi de 9 h à 13 h (salle 8, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 8 janvier au 17 juin 2020. Pas de séance le 12 février. La séance du 4 mars se déroulera en salle 13, les séances suivantes se dérouleront les 3, 10 et 17 juin. Cf. salles ci-dessous

  • Mercredi 3 juin 2020 : salle 8
  • Mercredi 10 juin 2020 : salle 1
  • Mercredi 17 juin 2020 : salle 8

Dans le second volet du séminaire sur Les Usages du monde, on étudiera deux paradoxes contemporains. D'abord, le paradoxe de la vie sociale. D'un côté, l'invisibilité est synonyme d'exclusion, elle désigne alors des catégories de populations ignorées qui voudraient être plus visibles dans l'espace public. De l'autre, l'existence non exposée, celle qui se déroule dans les coulisses plutôt que sur la scène, possède ses propres puissances à l'âge des technologies d'affichage de soi. Ensuite, le paradoxe de l'empreinte écologique. D'une part, nous comprenons, aujourd'hui plus collectivement qu'hier, combien nos vies dépendent étroitement des écosystèmes visibles ou invisibles à l'œil nu. D'autre part, la disparition accélérée de ces mêmes milieux de vie atteste avec toujours plus d'évidence notre excessive signature. Au moyen de références variées (H.-D. Thoreau, H. Arendt, M. Merleau-Ponty, E. Goffman, D. Abram), on montrera, après avoir distingué les plans d'analyse et de description, en quoi ces deux paradoxes doivent être pensés ensemble pour redéfinir, à terme, ce que nous sommes comme citoyen·ne·s du monde et êtres humains.

Programme des interventions en seconde partie du séminaire :

29 janvier 2020 (11h-13h) : l'anthropologue Charles Stépanoff viendra nous présenter son dernier ouvrage : Voyager dans l'invisible. Techniques chamaniques de l'imagination (La Découverte, 2019).

19 février 2020 (11h-13h) : la sociologue Nilüfer Göle nous exposera ses travaux sur la visibilité dans les espaces publics, notamment à partir de l'atelier collectif La démocratie de la place publique (Politika, 2019).

4 mars 2020 (10h-13h) : nous discuterons avec le philosophe Glenn Albrecht, en compagnie de Barbara Glowczewski et Philippe Descola, à l'occasion de la traduction française aux éditions Les Liens qui Libèrent de son livre Earth Emotions: New Words for a New World (Cornell University Press, 2019).

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire semestriel (48 h = 12 ECTS)

Mentions & parcours :
  • Études politiques
    (Séminaire de recherche M1S2 M2S4)
      MCC :
    • fiche de lecture
    • petit texte rédigé sur un sujet en lien avec le propos du séminaire
  • Philosophie sociale et politique
    (Séminaire de recherche M1S2 M2S4)
      MCC :
    • fiche de lecture
    • petit texte rédigé sur un sujet en lien avec le propos du séminaire

Domaine de l'affiche : Philosophie et épistémologie

Intitulés généraux :

  • Olivier Remaud- Histoire et théorie des cosmopolitismes
  • Renseignements :

    le séminaire est ouvert aux étudiant-e-s de master, de doctorat et autres auditeurs.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : olivier.remaud(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 13 mars 2020.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]