Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Langue et pouvoir. Empire ottoman, Turquie, Europe, XIXe-XXIe siècles

  • Marc Aymes, directeur de recherche au CNRS (TH) ( CETOBaC )
  • Emmanuel Szurek, maître de conférences de l'EHESS ( CETOBaC )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

1er, 3e et 5e mercredis du mois de 14 h à 17 h (salle 6, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 6 novembre 2019 au 4 mars 2020

 Le politique ne cesse de se préoccuper de questions linguistiques : définition, étymologie, connotation, dénomination. Et même lorsqu’il ne le fait pas, l’exercice ordinaire de l’autorité est sans relâche criblé d’opérations sur le langage et les documents qui le portent – opérations que nous qualifierons de philologiques. Le travail sur la langue et sur les significations n’est donc calfeutré dans aucune tour d’ivoire : lui-même est au pouvoir.

Centré sur l’espace turco-ottoman, ce séminaire a pour cadre d’analyse privilégié la transformation de la variété écrite du turc entre le XIXe et le XXIe siècle. L’articulation entre langue et pouvoir y sera interrogée sous deux rubriques principales :

  1. les politiques de la linguistique, soit les déterminants politiques et la portée normative de l’activité philologique ;
  2. les politiques linguistiques entendues comme actualisation de la pensée philologique (changement d’alphabet, simplification de la grammaire, « purification » du vocabulaire, politiques du nom).

Le séminaire tente, à partir de là, de faire travailler les jointures entre sciences philologiques et sciences sociales. Chaque document permet en effet un travail sur le bon usage de la langue, en même temps qu’il délimite des domaines d’exercice du pouvoir. Aussi, la normativité linguistique est ouverte aux accommodements : le gouvernement de la langue (et par la langue) implique des protagonistes inégalement légitimes.
En pratique, nous serons attachés à suivre de très près les traitements matériels que le pouvoir inflige à la langue, ainsi que les effets de celle-ci sur celui-là. Chaque séance sera ainsi consacrée à la lecture d’un petit nombre de documents, et à leur discussion contradictoire. Un travail similaire, à partir de leur propre corpus d’enquête, sera demandé aux participant·e·s du séminaire souhaitant valider cet enseignement.

 

6 novembre : Introduction. Portrait des gouvernants en philologues
 
20 novembre :  Problématiser le changement linguistique (1850-1950)
 
4 décembre : La gazette officielle ottomane des années 1830 : un nouvel ordre du discours ? Avec Özgür Türesay
 
18 décembre : Une nébuleuse réformatrice ? Autour de Şemseddin Sami. Avec Nathalie Clayer
 
15 janvier : Le parler des interrogatoires
 
29 janvier : La construction d’un récit de soi linguistique dans le corpus des Fêtes de la langue (années 1930-40) 
 
5 février : Les cultures de la traduction
 
4 mars : Séance consacrée aux travaux des étudiants

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire semestriel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & parcours :

Domaine de l'affiche : Histoire - Histoire et civilisations de l'Europe

Intitulés généraux :

  • Emmanuel Szurek- Histoire linguistique (Turquie-Europe, XIXe-XXe siècles)
  • Adresse(s) électronique(s) de contact : emmanuel.szurek(at)gmail.com

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 31 octobre 2019.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]