Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Politiques monétaires et extractivismes

  • Michèle Leclerc-Olive, chargée de recherche au CNRS (*) (TH) ( IRIS )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

  • Kako Nubukpo, professeur à l'Université de Lomé (FASEG) ( Hors EHESS )
  • Boris Samuel, chargé de recherche à l'IRD ( Hors EHESS )
  • Bruno Théret, directeur de recherche émérite au CNRS (*) ( Hors EHESS )

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

1er mardi du mois de 17 h à 20 h (Campus Condorcet, salle 0.019, bâtiment Recherche Sud, Cours des Humanités 93300 Aubervilliers), du 3 décembre 2019 au 2 juin 2020. La séance du 3 décembre se déroulera en salle AS1_08 (54 bd Raspail 75006 Paris). La séance du 7 janvier est reportée au 14 janvier (salle AS1_08, 54 bd Raspail 75006 Paris). Les séances des 14 janvier et 4 février sont annulées

Le séminaire poursuit le travail entrepris en 2018-2019. L'objectif était de documenter la situation des pays de la zone Franc dont le sous-sol est exploité par des multinationales extractives et qui doivent déposer à la Banque de France la moitié de leurs réserves de change. À première vue, ces pays se trouvent pris en tenaille entre deux dispositifs qui brident leur capacité d'initiative, et partant tout espoir de développement socio-économique.

Cet enjeu politique pointe un défi scientifique que le séminaire souhaite relever : dépasser  et articuler les études sectorielles qui ne manquent pas pour chacun des deux domaines que sont les questions monétaires d'un côté, les questions liées aux diverses formes d'accaparement (terres, forêts, minerais, ressources énergétiques, etc.) de l'autre. 

Les enquêtes menées en 2018-2019, axées principalement sur l'analyse des extractivismes (y compris numérique) conduisent à privilégier pour l'année 2019-2020 l'étude de l'émergence des situations actuelles, en accordant une attention particulière aux transactions qui ont accompagné les choix des États de l'ex-AOF et de l'ex-AEF (participer ou non à la zone Franc) et aux débats théoriques (fédéralisme, socialisme, non-alignement, etc.) qui ont justifié leurs décisions politiques ainsi que celles de l'ex-métropole.

En examinant les pratiques, il s'agit surtout de resituer ces trajectoires politiques dans le contexte (qui perdure jusqu'à aujourd'hui) d'interdépendance étroite entre les économies du Nord et du Sud.

Aires culturelles : Afrique,

Renseignements :

Michèle Leclerc-Olive par courriel.

Direction de travaux d'étudiants :

Michèle Leclerc-Olive sur rendez-vous.

Réception :

Michèle Leclerc-Olive sur rendez-vous.

Niveau requis :

master 1.

Adresse(s) électronique(s) de contact : mleclerc(at)ehess.fr

Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 29 janvier 2020.

Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
[Accès réservé]