Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

Anthropologie de l’écriture : écrits d'action, écrits en action

  • Béatrice Fraenkel, directrice d'études de l'EHESS ( CMH )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Mercredi de 15 h à 17 h (salle 2, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 16 octobre 2019 au 5 février 2020

Le séminaire a un double objectif : étudier les textes fondateurs de l’anthropologie de l’écriture, présenter les courants de recherche principaux du domaine lors d’interventions de chercheurs invités. L’importance accordée aux méthodes d’enquêtes et d’analyse est une des caractéristiques du séminaire.

Cette année encore nous partirons de la notion d’« écrits d’action » (Fraenkel 1992, 2001) initialement forgée pour qualifier les écrits du travail au sens large (travail productif, créatif, militant etc.), écrits qui l’accompagnent, l’organisent, en assurent la traçabilité. Considérés du point de vue d’une théorie de l’action, ces écrits peuvent-ils être considérés comme des formes d’action ? Nous travaillerons sur des cas précis, en reprenant les propositions méthodologiques de différents auteurs (notamment Latour et les « mobiles immuables », le statut des documents chez Goffman et Garfinkel). Nous insisterons sur l’analyse des écrits en situation et en contexte, sur la prise en compte des dispositifs, des réseaux et des chaînes d’écriture.

Cette année nous questionnerons le statut de l'acte graphique consitutif de l'acte d'écriture. Quel est son statut ? Nous ferons une incursion dans la littérature scientifique relative à l'apprentissage de l'écriture, en particulier aux travaux d'Henri Wallon (1879-1962), proche de la phénoménologie, et de son école. Quels sont les rapports entre l'acte graphique de l'écriture et  les pratiques de dessin ? Comment appréhender l'écriture en tant que "savoir incorporé" ? en tant qu'automatisme ? À quelles expériences temporelles et spatiales inédites ouvre sa pratique, du travail d'immersion du scribe "dans la spirale" du texte copié  (A. Bourreau (2018)), à l'expérience d'écriture sous haschich de Charcot (1853), sans oublier les étranges tableaux de lettre d'Hilma af Klint (1862-1944) récemment célébrés par les historiens de l'art. Pour travailler ces questions nous proposons de mettre en place un dialogue entre sciences de l'écrit (paléographie, codicologie notamment) et sciences humaines et sociales au fur et à mesure des invitations de chercheurs et des travaux des participants au séminaire.   

Suivi et validation pour le master : Hebdomadaire semestriel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & parcours :

Domaine de l'affiche : Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Intitulés généraux :

  • Béatrice Fraenkel- Anthropologie de l’écriture
  • Renseignements :

    par courriel

    Direction de travaux d'étudiants :

    direction de travaux sur rendez-vous, validation : réalisation d'un travail écrit.

    Réception :

    par courriel.

    Niveau requis :

    M1 minimum.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : fraenkel(at)ehess.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 30 juillet 2019.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]