Logo EHESS

baobab
Base de données des enseignements et séminaires de l'EHESS

L'objet artistique. Matières, contextes, regards

  • Étienne Anheim, directeur d'études de l'EHESS (TH) ( CRH )

    Cet enseignant est référent pour cette UE

  • Charlotte Guichard, directrice de recherche au CNRS (TH) ( Hors EHESS )

S'il s'agit de l'enseignement principal d'un enseignant, le nom de celui-ci est indiqué en gras.

Vendredi de 11 h à 13 h (École normale supérieure, salle de l'IHMC, escalier D, 3e étage, 45 rue d'Ulm,75005 Paris), les 8 et 22 novembre, 6 et 20 décembre, 10, 24 et 31 janvier, 28 février, 20 et 27 mars, 3 et 24 avril 2020

Qu'est-ce qu'un "objet artistique" ? Cette question rappelle la tradition de la pensée philosophique depuis le XVIIIe siècle, ainsi que les réflexions menées dans le domaine anthropologique, autour de l'agency des objets (Alfred Gell), ou sociologique, à propos de la notion d'« artification » (Nathalie Heinich et Roberta Schapiro). Elle renvoie aussi à une catégorie classique de la muséologie, l’« objet d’art ». Ce séminaire a le projet de confronter ces approches à une analyse historique, à la fois matérielle et visuelle. On voudrait réfléchir, d’une part, à la manière dont, au cours de la production des artefacts, la rencontre des savoir-faire et de la matière définit – ou pas – un domaine de l'objet artistique, selon les époques, les techniques ou la nature des matériaux. Mais, d’autre part, il s'agira également de s'interroger sur la façon dont les objets sont transformés, remodelés, exposés, mis en scène, voire en visibilité, parfois détournés, pour devenir, au cours de leur vie sociale, des « objets artistiques ».

Cette interrogation sur la trajectoire des objets relèvera ainsi tant de la temporalité (celle de l'histoire de l'objet, celle de l'histoire des pratiques de production, de consommation et d'exposition des objets) que de la spatialité (l'« objet artistique » est-il un concept purement européen, peut-il être comparé, voire globalisé, et à quelles conditions ?). En portant notre attention sur les mécanismes concrets de construction des artefacts comme « artistiques », on voudrait donc, en dialogue avec une tradition esthétique ou critique, mener une enquête de science sociale attentive aux pratiques, aux institutions, aux discours et aux dispositifs matériels qui font advenir l'objet d'art. Les séances alterneront des présentations de travaux en cours et des séances méthodologiques et historiographiques liées à des lectures.

8 novembre 2019 : Introduction générale. L’histoire de l’art à l’épreuve de l’objet.

22 novembre 2019 : Étienne Anheim (EHESS) et Loïc Bertrand (IPANEMA/SOLEIL), Histoire matérielle et « physique historique ». L’amulette de Mehrgahr dans la longue durée.

6 décembre 2019 : Nathalie Heinich (CNRS), De l'objet "artifié" à l'objet-personne: états de l'objet artistique. [lecture : N. Heinich et R. Shapiro (dir.), De l’artification. Enquête sur le passage à l’art, Paris, EHESS, 2012]

20 décembre 2019 : Charlotte Guichard (CNRS/ENS), Alfred Gell, l’art et l’agency des objets. [lecture : A. Gell, L’art et ses agents. Une théorie anthropologique, Dijon, Presses du Réel, 2009, éd. or. 1998]

10 janvier 2020 : Anne Perrin-Khelissa (Université de Toulouse), L'objet décoratif, définitions et enjeux de recherche.

24 janvier 2020 : Philippe Cordez (Deutsches Forum für Kunstgeschichte), La couronne d'Hildegarde de Bingen. Vision, insigne, relique.

31 janvier 2020 : Étienne Anheim (EHESS), Pierre Bourdieu, l’art comme production sociale et technique [lectures : P. Bourdieu (dir.), Un art moyen. Essai sur les usages sociaux de la photographie, Paris, Minuit, 1965 et P. Bourdieu et A. Darbel, L’amour de l’art. Les musées et leur public, Paris, Minuit, 1966]

28 février 2020 : Brianne Dubois (SciencesPo), Produire et re-produire une œuvre d’art contemporain. Observer les dimensions collectives de la production des œuvres dans une fondation et un musée d'art contemporain en Île de France.

20 mars 2020 [attention : salle d’Histoire, 2e étage] : Giulia Puma (Université de Nice), Le retable mis en scène dans la peinture, Italie XIIIe-XVe s.

27 mars 2020 : Meredith Martin (New York University, professeure invitée à l’ENS), The Global Allure of Porcelain Room.

3 avril 2020 : Maureen Murphy (Université Paris-1 Panthéon Sorbonne), "Primitif", "moderne", "contemporain" ? Les catégories à l'épreuve de l'art en Afrique.

24 avril 2020 : Charlotte Guichard (CNRS/ENS), Détruire un tableau au XVIIIe siècle. Dévotion, admiration, répulsion.

Suivi et validation pour le master : Bi/mensuel annuel (24 h = 6 ECTS)

Mentions & parcours :

Domaine de l'affiche : Histoire - Histoire et civilisations de l'Europe

Intitulés généraux :

  • Étienne Anheim- Sociologie historique de la culture en Europe, XIIe-XVIe siècle
  • Renseignements :

    par courriel.

    Réception :

    sur rendez-vous.

    Adresse(s) électronique(s) de contact : etienne.anheim(at)ehess.fr, charlotte.guichard(at)ens.fr

    Dernière modification de cette fiche par le service des enseignements (sg12@ehess.fr) : 21 octobre 2019.

    Contact : service des enseignements ✉ sg12@ehess.fr ☎ 01 49 54 23 17 ou 01 49 54 23 28
    Réalisation : Direction des Systèmes d'Information
    [Accès réservé]